La cité antique d’Aptera

Le site d’Aptera est situé à 200m d’altitude sur le sommet d’une colline surplombant la baie de Souda. On peut le visiter de 8h à 15h.

IMG_3398

IMG_3391

Selon la légende, Aptera (signifiant sans ailes) pris son nom suite à la défaite des sirènes lors d’un concours de chant avec les Muses. Ces dernières coupèrent les ailes des sirènes qui en essayant de voler tombèrent dans l’eau et formèrent les petites  îles de la baie de Souda.

Cet endroit stratégique permettait de contrôler l’activité navale des 2 ports situés de chaque côté de la baie : Kissamos (Kalyves) et Minoa (Marathi).

Aujourd’hui en ruines, cette cité antique fut fondée vers le VIIIe siècle avant J.C. à la fin de l’époque Minoenne et connut son apogée à l’époque Hellénistique (fin du Ive – IIIe s. avant J.C.) avec un développement économique et politique important.

Puis vint la période d’occupation romaine qui développa l’activité agricole, suivie de la période byzantine.

En 1181, fut construit le monastère de Saint Jean le Théologien et en 1866 les conquérants turcs bâtirent une grande forteresse.

C’est pendant la seconde guerre mondiale que des allemands ont entrepris des fouilles archéologiques sur ce site. D’importants travaux ont permis la mise en valeur de la cité antique d’Aptera et les fouilles se poursuivent encore aujourd’hui.

On y distingue les vestiges des murs d’enceinte, un temple hellénistique, un cloitre bysantin, des citernes romaines, un monastère, un fort turc et depuis peu un fabuleux théâtre grec.

 

Dans ce dernier, positionnez-vous au centre de la scène du théâtre et vous aurez la surprise d’entendre l’écho de votre voix.  Pourquoi ne pas en profitez pour récitant par exemple une tirade d’Andromaque :

« Où fuyez-vous, Madame ? N’est-ce point à vos yeux un spectacle assez doux que la veuve d’Hector pleurant à vos genoux ? Je ne viens point ici, par de jalouses larmes, vous envier un cœur qui se rend à vos charmes. Par une main cruelle, hélas ! j’ai vu percer le seul où mes regards prétendaient s’adresser. Ma flamme par Hector fut jadis allumée ; avec lui dans la tombe elle s’est enfermée. Mais il me reste un fils. Vous saurez quelque jour, Madame, pour un fils jusqu’où va notre amour ; Mais vous ne saurez pas, du moins je le souhaite, en quel trouble mortel sont intérêt nous jette, lorsque de tant de biens qui pouvaient nous flatter, c’est le seul qui nous reste, et qu’on veut nous l’ôter »

P1210807

l’oeil grec

Il s’agit d’un symbole qui protège ceux qui le porte du mauvais œil, appelé en grec « Matiasma ».

Autrefois, les grecs pensaient que croiser le regard d’un mauvaise personne jalouse ou simplement méchante pouvait avoir un effet négatif sur la santé, la chance et donc porter malheur.

oeil 0

Cette croyance perdure encore aujourd’hui surtout chez les anciennes personnes qui ont tendance à être superstitieuses. Le meilleur moyen d’échapper au mauvais sort est donc de porter sur soi un œil protecteur. Souvent les grecs en disposent également dans leurs lieux importants tels que la maison, la voiture ou sur le lieu de travail.

Cet œil est souvent fabriqué en verre mais aussi décliné dans différentes matières allant du plastique au textile. Il est représenté par plusieurs cercles de couleur bleu foncé et bleu clair et une touche de noir pour l’iris.

oeil 1

On en trouve partout en Grèce et en Crète, dans les boutiques de souvenirs, les bijouteries et dans les aéroports et à tous les prix.

Ils sont commercialisés sous différentes formes : porte clé, bracelets, bagues, colliers, komboloï ou bien imprimé sur des tee-shirts, serviettes de plage, coussins…

Cela peut être une bonne idée cadeau à ramener à vos proches !

Les produits cosmétiques en Grèce

Un séjour en Crète sera une bonne opportunité pour ramener de bons produits de beauté dans vos valises !

A partir d’une multitude d’extraits de plantes et d’huiles essentielles, la Grèce produit des cosmétiques de qualité, naturels, sans paraben et souvent biologiques.

Aidé par un climat et un sol généreux, ce pays possède environ 5500 plantes différentes avec des qualités curatives exceptionnelles. Depuis les montagnes de Crète jusqu’au mont Olympe en passant par les Cyclades, on y trouve entre autre de la camomille, menthe, ortie, verveine, aloe vera, et tous les dérivés des oliviers et de l’apiculture.

C’est ainsi que vous trouverez un grand choix de produits de beauté à des prix très compétitifs dans des petites boutiques à Chania ou Rethymno mais aussi chez Hondos Center, Sephora, Galerie de beauté ou dans les pharmacies.

cosmetic shop

La marque « Korres » mondialement connue propose des soins naturels à base d’ingrédients d’origine végétale issus de la flore grecque, et cultivés en collaboration avec des coopératives agricoles biologiques locales. Korres est née dans une pharmacie homéopathique d’Athènes créée par George KORRES. Elle propose une large gamme de soins pour le visage, soins pour le corps comme des gels douche pour hommes et femmes. Pour les cheveux, Korres possède une gamme de shampoings naturels. La gamme maquillage de Korres s’est étoffée avec des produits d’origine naturelle comme les rouges à lèvres, les fonds de teint et le maquillage des yeux. Les produits cosmétiques de la marque Korres ont été cliniquement prouvés et non testés sur des animaux.

cosmetiques-grecs-korres1

Une autre marque célèbre « Apivita » utilise des plantes et des produits naturels. Elle propose une large gamme pour le corps, le visage, les cheveux, protections solaires, ainsi qu’une ligne spéciale pour les hommes et les enfants. Inspirée par la société des abeilles, la biodiversité unique de la nature grecque et l’approche holistique d’Hippocrate à la santé, Apivita est engagée dans la protection des abeilles et possède ses propres ruches. Les cosmétiques sont vendus également en monodoses, très pratiques pour tester un produit ou pour les vacances.

apivita-savon-grec-600x344

Sur l’ile de Crète, vous trouverez des cosmétiques « Olive Touch » fabriqués à base d’huile d’olive, mais également d’autres produits à base d’aloe vera des sociétés « Aeolis » ou « Aloe plus »…

olive touch

Bref un grand choix s’offre à vous ! il ne vous reste plus qu’à découvrir et essayer tous ces produits. Les vendeuses sauront vous conseiller et vous aider dans votre choix.

Escapade sur l’Acrotiri

A travers cette journée passée sur la presqu’île de l’Acrotiri, vous pourrez allier la découverte sportive, culturelle avec un peu de farniente et baignade pour terminer par du shopping.

Cette presqu’île se situe de l’autre côté de la baie de Souda, juste en face de nos maisons à seulement  30 km.

Nous vous conseillons de partir tôt surtout en été et de prévoir de l’eau, chapeau, chaussure de marche, lampe de poche et du change en fonction des activités.

Commencez par vous diriger vers l’aéroport de Chania par la route nationale. Sortez à Souda et lorsque vous serez presque arrivé à l’aéroport, suivez les monastères Agia Triada puis Gouverneto.

Stationnez-vous sur le parking en terre du monastère Gourverneto afin de vous rendre sur le chemin d’une superbe randonnée de 2h aux difficultés variés.

Entrez par une petite porte en bois, longez le monastère et empruntez une seconde porte en face. Vous apercevrez sur votre droite un monument en mémoire des héros de la bataille de Crète.

P1210449

Continuez tout droit sur une allée en pierre et vous arriverez rapidement à la grotte de l’ours (Arkouda). C’est le moment de sortir votre lampe de poche et d’explorer les moindres recoins. Ne manquez pas à l’entrée, la petite chapelle de Panagia Arkoudiotisa.

P1210461

Poursuivez ensuite votre périple pendant 5 mn et vous arriverez devant un ancien four à chaux en pierre sèche.

P1210472

Attention la descente s’accentue et serpente, il faut à présent emprunter un escalier pendant 15mn.

P1210483

Vous découvrirez alors les ruines du monastère de Katholiko avec sa petite église et la grotte d’Yieros Spilios. Le site est joli et surprenant. Un grand pont surplombe la gorge d’Avlaki qui mène en 20mn à la mer.

P1210498

P1210504

Pour cela, il faut suivre les flèches rouges et faire un peu d’escalade pour descendre depuis le pont dans la gorge. Vous êtes seul au monde avec juste quelques chèvres !

Le décor à l’arrivée mérite amplement tous ces efforts !  vous apercevrez une crique aux eaux cristallines et quelques ruines dont un hangar à bateau. Il est déconseillé de se baigner et mieux vaut garder des forces pour le retour un peu plus difficile !

P1210511

Nous vous proposons à présent de vous rendre au monastère d’Agia Triada qui mérite une petite visite. L’entrée est payante, environ 2.50€ et une boutique vend des produits crétois tels que huile, miel, vins et cosmétiques.

Une pause déjeuner puis farniente sur la plage s’impose !!… Nous avons choisi la plage de Marathi.

Depuis le monastère, revenez sur vos pas et suivez Sternes, puis Marathi en contrebas.

Vous y trouverez de bonnes tavernes et de jolies plages de sable abritées du vent.

P1210540

Après cette agréable pause baignade et détente, pourquoi ne pas vous rendre dans la vieille ville de Chania pour un peu de shopping et éventuellement un dîner dans une taverne !

Il faut savoir que tous les magasins de la nouvelle ville sont ouverts le soir de 18h à 21h environ les mardis, jeudi et vendredi.

P1130922

Moelleux à la caroube et noix de coco

La poudre de caroube est un substituant du cacao et provient du fruit du caroubier, grand arbre très présent en Crète et dans le bassin méditerranéen.

La caroube se présente sous forme de banane séchée et écrasée, vous en verrez près de nos villas. L’intérieur est composé de graines qui permettent de produire entre autre de la farine de caroube.

Celle-ci est pourvue de nombreux avantages par rapport au cacao : elle contient plus de fibre et de calcium et lutte efficacement contre les troubles intestinaux.

Riche également en magnésium et fer, il a un pouvoir sucrant important, ce qui permet de réduire la quantité de sucre dans les recettes.

Vous trouverez facilement de la farine de caroube à Kalyves dans la petite épicerie face à la banque.

Voici une petite recette improvisée de mon moëlleux caroube, coco et chocolat sans gluten !

Ingrédients :

  • 60g de farine de riz ou mais
  • 30g de farine de caroube
  • 20g de chocolat pâtissier
  • 3 œufs
  • 10cl lait
  • 80g de beurre
  • 50g de noix de coco
  • Levure

Recette :

  • Préchauffer le four à 200°
  • Dans un saladier, mélanger les œufs et le sucre jusqu’à obtenir un mélange mousseux
  • Faire fondre le chocolat noir et le beurre, puis rajouter dans le saladier
  • Dans un autre récipient, mélanger la farine et la poudre de caroube et ajouter de la levure
  • Ajouter cette préparation au saladier contenant les œufs…
  • Incorporer le chocolat et beurre fondu
  • Disposer la pate dans un petit moule préalablement beurré et fariné
  • Enfourner 20 à 25mn
  • Laisser le moelleux refroidir avant de le démouler
  • Saupoudrer de noix de coco

image2

Le carnaval en Crete

Tout comme à Rio ou en France, le mois de Février annonce la période des Carnavals en Grèce et Rethymno fait partie des plus importants !

C’est un moment joyeux, apprécié et très attendu par les Crétois.

Héritage de la présence vénitienne en Crète, le carnaval de Rethymno évolue au son des mandolines et guitares. Une gondole vénitienne va circuler dans la ville pour annoncer les jours de l’ouverture et de la clotûre des festivités.

Des événements vont avoir lieu pendant 3 semaines à travers des spectacles, des défilés, cérémonies, danses et concerts.

Mais la grande parade se déroulera cette année le 26 février 2017 et offrira un spectacle qui mérite le déplacement. A partir de 14h, de nombreux chars vont défilés à travers la ville suivi de groupes de gens déguisés qui danseront au rythme de la musique.

Des stands proposeront toute la journée des boissons, de la restauration et la fête se déroulera dans la joie et la bonne humeur.

Vers 18h30, un grand spectacle de clotûre aura lieu suivi d’un concert et bal.

D’autres petites villes comme Kalyves proposeront également un défilé un peu plus populaire mais joyeux et généreux pour le plus grand bonheur des Crétois et des touristes !

Le carnaval de Rethymno existe depuis environ 100 ans et beaucoup de bénévoles travaillent pendant des mois pour le préparer.

Carnaval en grec se dit « Apokries », ce qui signifie : abstention de viande.

Cette période festive s’inscrit dans la religion orthodoxe et précède le carême.

Très influencé par le dieu Dionysos, ce carnaval est généralement bien arrosé en vin et copieux en viande.

Après avoir bien festoyé, a lieu le Lundi Pur « Katheri Deftera ». Ce jour annonce de début du carême orthodoxe qui durera 40 jours.

Afin d’éliminer les excès du carnaval, c’est le jour de la purification et les femmes vont procéder à un grand nettoyage des cuisines. Autrefois, on nettoyait entièrement les maisons et les repeignait afin de purifier toutes les souillures.

Ce lundi chômé est l’occasion de se réunir en plein air autour d’un pique-nique ou d’un repas sans viande. Les familles vont y déguster alors le célèbre pain sans levain « la Lagana », ainsi que des plats à base de végétaux et des fruits de mer.

lagana

Un autre temps fort qui s’inscrit dans la tradition grecque est le lâcher de cerfs-volants. Pour la plus grande joie des petits et des grands, des centaines de cerfs-volants multicolors vont évoluer dans le ciel et former un beau spectacle.

cerf-vol

Vous trouverez le programme des festivités du carnaval à Rethymno en cliquant sur ce lien :

http://rethymnon.com/Carnival-in-Rethymnon-Crete-Greece/

Rouleaux d’aubergine à la feta

Pour un envie de voyage et de soleil, une recette saine issue du fameux régime crétois et très simple à réaliser

Ingrédients :

  • 4 aubergines assez rondes
  • 1 kg tomates
  • 1 gros oignon
  • 500g de feta
  • 1 tasse ½ d’huile d’olive
  • Sel, poivre, thym, origan

Recette :

  • Oter le pédoncule des aubergines, les laver et les couper en tranches dans le sens de la longueur
  • Les mettre dans un saladier rempli d’eau et les laisser dégorger
  • Préparer la sauce: émincer l’oignon, le faire blondir dans l’huile, ajouter les tomates coupées en cube, le sel, poivre et herbes. Laisser épaissir.
  • Egoutter soigneusement les aubergines.
  • Badigeonner les tranches d’huile et étaler une cuillerée de feta émiettée.
  • Enrouler chaque tranche d’aubergine et piquer les extrémités avec un cure-dents.
  • Disposer les rouleaux dans un plat à four.
  • Napper avec la sauce.
  • Faire cuire environ ½ heure au four à 180°.

rouleaux-aubergine

Noël et jour de l’an en Grèce

Même si aujourd’hui le sapin décore un peu les rues, autrefois Noël était symbolisé par une maquette de bateau. Les grecs sont en effet des marins depuis des milliers d’années et la mer jour un rôle très important dans l’économie du pays.

Cette tradition perdure surtout dans les petits villages et les îles, les familles continuent à disposer devant leur fenêtre ou la cheminée une jolie maquette en bois ornée de guirlandes.

bateau

Le 24 décembre, les enfants descendent dans les rues pour chanter les « Kalanda » (chansons de Noël) en jouant des sons aigus sur un triangle d’acier. Ils visitent les maisons et reçoivent en récompense des gâteaux, bonbons…

kalanda

Les familles se réunissent le soir autour d’un grand festin. Ce repas copieux marque la fin de 40 jours de jeûne. On y déguste généralement de la dinde farcie et de nombreux gâteaux à base de miel, fruits sec, sucre glace.

kourabiedes

Les grecs se partagent aussi le « Christopsomo », le pain du Christ sur lequel est dessinée une croix byzantine.

Le jour de Noël, on fête la naissance de Jésus. Les familles vont au cimetière pour rendre visite aux défunts et où se déroule une cérémonie religieuse. A l’issue, les familles se partagent le « Kollina », un gâteau à base de blé, fruits secs et grenade. Puis la journée se déroule en famille dans la joie et le plaisir d’être ensemble.

Il faut attendre le 1er janvier, le jour de la sainte Basile « Agios Vassilis » pour recevoir les cadeaux.

Agios Vassilis est en effet le père Noël grec. Dans l’histoire de l’orthodoxie, cet évêque rempli de bonté, a créé des écoles et orphelinats.

agios-vassilis

Le 1er janvier est donc le jour le plus important et le plus festif pour les enfants.

Ils descendent à nouveau dans les rues pour chanter, tandis que les familles cassent une grenade devant leur porte pour leur porter chance.

Le soir, les familles se partagent la « Vassilopita », c’est la galette de la sainte Basile où l’on y met une fève ou pièce d’or. Après la dégustation, c’est la distribution des cadeaux.

galette

Le réveillon se passe en famille, puis les jeunes retrouvent généralement leurs amis après minuit pour célébrer la nouvelle année.

Les fêtes de fin d’année s’achèvent le 6 janvier en Grèce avec la cérémonie du baptème de Jésus.

Lors de cette fête orthodoxe surnommée « Ta Fota », les prêtres bénissent l’eau de la mer et jettent la croix de leur église. Des jeunes se jettent alors à l’eau pour tenter de la récupérer. Celui qui l’attrape sera béni !

ta-fota

Joyeux Noël !  Kala Christouyenna !!           Bonne Année ! Xronia Pola !!

L’huile d’olive de Crète

Depuis des milliers d’années, les grecs cultivent l’olive et se servent de ses dérivés quotidiennement dans l’alimentation, les cosmétiques et la santé.

Ingrédient essentiel dans le fameux régime crétois, l’huile d’olive est considérée comme un facteur de bonne santé et de longévité.

huile

Il existe différentes variétés d’olive, les unes servent à la production d’huile et d’autres sont des olives de table.

Contrairement à d’autres huiles végétales, l’huile d’olive n’emploie pas de procédés chimiques, c’est un produit parfaitement sain, tiré de l’olive par des moyens mécaniques et naturels.

La culture de l’olivier est relativement facile mais la plus grande difficulté réside dans la collecte du fruit.

La manière traditionnelle de ramassage des olives est de battre les branches avec des gaulles spéciales en bois afin que les fruits tombent sur des filets tendus au sol.

Dans de petites productions, ils arrivent que les fruits soient encore cueillis à la main.

A l’inverse, certains utilisent depuis peu des gaules à moteur afin d’augmenter la production.

Les fruits sont ensuite transportés rapidement dans les fabriques afin de conserver toutes les qualités des olives.

Autrefois, l’extraction de l’huile restait une opération difficile, elle se faisait à l’aide de meules que l’on peut voir entre autre au monastère de Karydi près de Vamos.

P1190535

De nos jours, la technologie facilite le travail et permet une pressurisation de qualité pour obtenir une bonne huile.

La fabrique d’huile d’olive Melissakis située à Tsivaras propose des visites et vend directement son huile. Panos et son équipe sont passionnés et sauront vous expliquer les procédés de fabrication.

Ils produisent une excellente huile et vendent également des herbes crétoises, des cosmétiques et du miel de qualité.

Le monastère de Karydi

La Crète possède un grand nombre d’églises de diverses époques ainsi que des monastères.

Dans la région de l’Apokorona où nous sommes, on trouve le petit monastère d’Agios Giorgos. Celui-ci est situé à Karydi, à seulement 2 kms de Vamos  en direction de Georgioupolis. Vous apercevrez la pancarte le long de la route.

Il est ouvert de 7h à 14h puis de 17h à 20h, l’entrée y est gratuite mais les donations sont les bienvenues !

Le charmant pope « Jeremy » vous accueillera chaleureusement. Ils nous  a même offert quelques concombres de son potager…

Longtemps abandonné, ce monastère fut restauré en 1996 et depuis en activité.

Vous y trouverez les vestiges d’une ancienne fabrique d’huile d’olive datant de 1860. On y distingue 4 anciens  pressoirs dont seules les bases subsistent encore tandis que les meules ont été retirées. La grande taille de la fabrique et l’existence unique en Crète de ces 4 pressoirs témoignent des énormes quantités d’huile d’olive qui y étaient produites.

Vous y remarquerez les 12 arches en enfilade dont le plafond s’est hélas effondré.

Dans la partie réhabilitée du monastère se trouve une petite salle contenant des photos et objets intéressants comme une icône recouverte d’argent vieille de 500 ans.

Profitez de ce périple pour découvrir l’église bysantine de Koimesis qui appartient au monastère.

Celle-ci est située un peu avant, il suffit de suivre la pancarte en empruntant un chemin de terre.

Cette petite église en pierre de la Dormition de la Vierge possède des fresques du 11ème et 14ème siècle. Elle est hélas souvent fermée mais on peut les apercevoir à travers la fenêtre.

Vous remarquerez aussi les magnifiques murs en ruine qui entouraient l’église.